Toute la beauté du monde : critique et reco d’un film à Bali

Jenni

Jenni

Tombée en amour pour Bali, j'ai créé Balisolo en 2010 pour y faire le récit de mes aventures et trouvailles, expériences et rencontres balinaises. Découvertes indonésiennes, conseils pratiques pour voyageurs, suggestions d'itinéraires pour courts et longs séjours à Bali, je partage avec mes lecteurs le meilleur de l'île des Dieux et de l'Indonésie depuis 2010. Merci d'être arrivé(e) jusqu'à moi, bienvenue sur Balisolo et belle visite à vous !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. DUTEL dit :

    J’ai vu ce film à sa sortie à Lyon avec ma petite soeur. Nos parents habitant Arles, nous avons tout de suite reconnu le rond-point de la Gare, la Librairie Acte Sud où je me ruine à chaque We familial, les ruelles, … Puis on atteri très vite à Bali. Et là, je suis tombée amoureuse.
    L’histoire est belle. Certes, c’est bateau. Une histoire d’amour, un drame, bref, un scénario qui nous touche mais que l’on connaît. Ce film est surtout la découverte d’un pays. Quand je suis sortie de la salle, je n’avais qu’une envie: aller à Bali.
    Les années ont passées. Je faisais mes études donc pas de vacances. Puis 1er contrats en CDD: pas ou peu de vacances. Ou alors pas d’argent. Je parlais de Bali comme d’un rêve. Je bassinais mes amis pour qu’un jour on y aille tous ensemble!
    Et il y a 1 an, enfin, j’ai signé mon 1er vrai CDI. Bingo! Un vrai salaire! Le jour où ma boss m’a demandé de poser mes congés, j’ai commencé à réflechir à la destination. Je voulais un vrai voyage. Un grand. Un beau.
    Et bien, je n’ai pas réfléchis longtemps. Je suis partie à Bali en septembre. J’en reviens tout juste et j’y suis encore à vrai dire. J’ai du mal à m’en remettre…
    J’ai re-regardé « Toute la beauté du monde » sur mon PC l’autre jour. Juste pour revoir ces paysages qui m’ont fait partir. Ca m’a fouti le cafard toute la journée mais ça m’a rappelé de très bons souvenirs.
    Je suis un peu droguée à Bali maintenant. Addict au blog de Balisolo. J’écoute de la musique balinaise. J’ai même téléchargé une appli de traduction indo-français histoire d’apprendre un peu la langue.
    Bref, ce film n’est pas le film du siècle mais c’est le film qui m’a donné envie d’y aller.
    Et j’y retournerais. C’est sûr.

    Colombine.

  2. MANS Francois dit :

    A mes yeux, c’est un film à regarder en semaine après une journée stressante et fatigante…Il se regarde au premier degré et ne demande pas trop à réfléchir, il n’y a aucune intrigue. Il faut se laisser aller, porter par les images…précisons que le chef cameraman est depuis installé à BALI!!! A force de trop vouloir montrer le « paradis »: on y tombe dedans! Marc Lavoine connaissait BALI depuis une vingtaine d’années à l’époque du film et avait perdu peu de temps avant son mentor, gourou, guide balinais et les larmes qu’il verse durant la cérémonie au temple sont bien réelles alors que ce devait être Zoé Félix, veuve, qui devait pleurer.
    Si vous voulez acheter ce beau film à mes yeux, essayez de prendre la version édition limitée avec livret explicatif. On y apprend beaucoup en une cinquantaine de pages sur le tournage, le choix des musiques dont le morceau peu connu de SCORPIONS au début du film.
    Le film a eu quelques déboires lors de sa distribution en Indonésie tant auprès des autorités que de la communauté expatriée car on y voit des expats en train de fumer des joints et consommer des champignons hallucinogènes…normalement interdits à Bali.
    Je l’avais vu à Vienne au ciné et ma mère à Pertuis (Lubéron). Dans les deux cas, la salle n’était pas pleine mais dans les deux cas, les quelques dizaines de spectateurs sont restés « scotchés » à leurs sièges tout le générique puis ont applaudi! Différent donc d’AVATAR et autres grandes superproductions.
    Dans les critiques que l’on peut lire, le reproche principal est d’être trop beau, de faire une promotion de Bali digne de l’Office de Tourisme balinais…Encore une fois, visionner ce film sans se prendre la tête: pourquoi pas?
    François