Interview : Vincent, 1 mois à Bali à pieds

Au tweet : “Vous êtes allé à Bali ? Venez témoigner !”, Vincent m’a répondu : “J’ai fait le tour de l’île à pied, VTT dans les rizières, combat de coq, bodyboard et attentat, ça t’intéresse ?”

Un road trip à petons à travers les 5600m² de l’île aux vibrations mystiques, bien sûr que cela intéresse Balisolo ! Adolescent à l’époque, Vincent est parti en 2003 avec un groupe de jeunes rencontrer les populations balinaise et javanaise pendant 3 semaines. Il partage son expérience avec nous et nous offre des photos d’époque avec un appareil jetable Kodak !

Balisolo : Pourquoi Bali parmi toutes les autres destinations du monde ?

Vincent : A l’époque, j’avais 17 ans et était un jeune rebelle ? Mon père arrive dans ma chambre avec la nouvelle brochure des colonies Total. C’est la dernière année pour moi, j’ai donc droit au grand voyage … Un choix doit être fait entre un Road Trip à Bali, ou visiter Cuba (grand hôtel, etc.). A 17 ans, on choisit le road trip. Grâce aux photos de la brochure, je me suis dit que j’avais la chance de partir dans un lieu magique.

Je suis donc parti dans un esprit aventurier : sac à dos, grosses chaussures, short de bain et chapeau ! J’ai aussi pris des jouets et d’autres cadeaux pour les habitants.

un lit d'aventurier

Quel a été ton itinéraire à Bali ? Quel lieu as-tu préféré ?

Nous avions un objectif : arriver à Denpasar et son marché le 1er juillet et en repartir le 31 juillet … Pour le reste, on déciderait sur place… seulement quelques lieux étaient prévus dans notre agenda de route.

Nous avons commencé par faire du bodyboard à Kuta, plus tard nous sommes allés voir les singes voleurs du temple d’Uluwatu puis direction Benoa Harbor pour prendre le bateau et aller vers l’île Lembongan pour faire de la plongée sous-marine. En revenant sur Benoa Harbor, nous nous sommes arrêtés à Sanur, ville est assez chère donc nous avons préféré dormir sur la plage. Le lendemain, nous sommes partis vers Gianyar dans des camionnettes balinaises, c’est assez folklorique !

Nous avons aussi loué des VTT pour se balader dans les rizières avec nos sacs à dos. A un moment, nous sommes passés devant une école, ça tombait bien puisque nous avions les jouets apportés de France avec nous. A la fois intrigués et excités (ils n’ont pas l’habitude de voir des européens), les enfants nous ont fait visiter leur école et, pour moi, le choc à commencé ici. Cette différence entre nos écoles et les leurs… même s’ils étaient heureux dans cette zone, je ne comprends pas que l’on arrive encore à se plaindre de notre manque de moyens en France… Nous leurs avons offert donc des jouets puis avons repris la route.

Après avoir passé la nuit à Gianyar, nous avons pris la route vers Amed, lieu incontournable pour la plongée. C’était extraordinaire. Nous avons passé 3 jours là-bas et dormi dans des bungalows. Pour l’anecdote, mon bungalow avait une salle de bain sans toit, juste des murs et j’ai eu la mauvaise idée d’y entrer sans allumer la lumière… résultat : j’ai fait la rencontre d’un tapis de fourmis rouges, franchement déplaisant !

Sur le bord de route de Tembok, nous avons croisé une foule de gens et c’est ici que nous avons découvert les combats de coq. Je pense que notre présence les amusait beaucoup (ils en rajoutaient un peu mais ça reste un bon souvenir). Après plusieurs jours à Yeh Sanih pour profiter du temple Dalem, nous sommes allés en direction des sources chaudes de Banjar, l’un de mes plus beaux souvenirs.

combat de coq vincent i went to bali too

Combat de coq à Bali

En route vers Gilimanuk pour partir sur l’île de Java et aller sur le volcan Kawah Ijen et les porteurs de soufre (superbe mais quelle odeur :))

Après 1 semaine à Bali avec la population, se retrouver à Java à été un choc ! Choc des cultures entre les balinais, plutôt zen, et les javanais, plus speed.

Sur le retour vers Bali et le temple Bakungan avant d’entamer la descente vers Denpasar, nous sommes passés par Negara et Pekutatan (autres spot de surf). Nous avons fini notre itinéraire à Denpasar avec un marché aux odeurs exceptionnelles, nous sommes aussi allés en boite de nuit, celle qui un mois plus tard explosait…

volcan Kawah Ijen à Java

Mon lieu préféré : Amed. Plongée, massages, plage et banana pancakes (je crois en avoir fait une overdose…).

Comment est la population balinaise ?

La population balinaise est extraordinaire, en dehors des grandes villes qui ne sont pas forcément très accueillantes. Des gens pleins de générosité, qui nous ont accepté plusieurs fois chez eux et nous ont offerts des repas de fête. Nous avons aussi assisté à une crémation, c’est pour eux un moment de fête. Dans notre culture européenne, cela peut choquer mais finalement on s’y fait très rapidement. Je me souviens de l’encens près des petits temples et que l’on allait même prier avec eux. C’était une rencontre spirituelle et unique. Je me souviens d’une rencontre avec des moines aussi… leur vie simple et le bonheur dans leurs yeux alors qu’ils n’ont pas le sou… et en France (encore) on se plaint pour un rien. Ce road trip m’a vraiment fait du bien.

Quel est ton meilleur souvenir ?

Bali est mon meilleur souvenir, de toute ma vie ! J’y ai vu les plus belles choses, j’y ai rencontré les plus belles âmes. La conversation avec les moines hindouistes a été le moment le plus fort en terme d’émotions et la rencontre avec la population, un café (le meilleur que j’ai bu) dans une famille nombreuse, faire un foot avec les enfants. Et pleurer en quittant chaque endroit …

Retourneras-tu à Bali ?

Sans hésiter ! Je suis devenu un homme là-bas et c’est l’un des plus beaux endroits au monde qui a gardé son âme et qui a forgé une partie de ma personnalité.

Bonus : tu as le champ libre !

Je remercie tous les gens que j’ai rencontré là-bas ainsi que mon groupe de marche (parce qu’on a bien souffert quand même).

Vincent a aussi fait les rizières des alentours d’Amlapura… l’endroit le plus beau d’après Balisolo !

Merci à toi Vincent pour ce témoignage !

 

Jenni

Jenni

Tombée en amour pour Bali, j'ai créé Balisolo en 2010 pour y faire le récit de mes aventures et trouvailles, expériences et rencontres balinaises. Découvertes indonésiennes, conseils pratiques pour voyageurs, suggestions d'itinéraires pour courts et longs séjours à Bali, je partage avec mes lecteurs le meilleur de l'île des Dieux et de l'Indonésie depuis 2010. Merci d'être arrivé(e) jusqu'à moi, bienvenue sur Balisolo et belle visite à vous !

Vous aimerez peut être aussi...

3 Réponses

  1. FASCETTI Marie dit :

    Bonjour, je retourne à Bali en décembre-janvier mais tout le monde me dit que c’est la plus mauvaise période : beaucoup de pluie.
    Confirmez-vous que décembre et janvier sont très pluvieux ou puis-je espérer n’avoir que quelques pluies, mais aussi de belles journées ensoleillées ? (je fuis l’hiver en France et je recherche le soleil).
    Merci

    • Jenni Jenni dit :

      J’y vais toujours à cette période et je reviens toujours bronzée ! Il pleut oui mais pas tout le temps, on a toujours de belles journées de soleil. Et s’il pleut c’est toujours suivi d’un tenps magnifique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *