Le village traditionnel de Panglipuran à Bangli

Je connais 2 villages traditionnels à Bali où il est possible de découvrir des modes de vie balinais anciens, où l’architecture d’antan a été conservée et l’authenticité des lieux préservée. Il s’agit du riche village de Tenganan non loin de Candidasa ainsi que celui de Panglipuran au nord de Bangli. Avec mon guide Nyoman Kardi, nous avons visité l’adorable village de Panglipuran et goûté une chose délicieuse dont je vous parlerai plus bas.

Le principe des 3 harmonies

Rénové en 1927 et subventionné par le gouvernement depuis 1991 (au moment où l’Indonésie s’ouvrait à 48 pays), le village de Panglipuran est à l’image de ce qu’étaient les villages il y a une trentaine d’années à Bali et respecte le principe des 3 harmonies :

  • harmonie avec les Dieux (le temple du village),
  • harmonie avec les hommes (le village),
  • harmonie avec la nature (rizières, forêts).

Structure du village traditionnel balinais

Le village traditionnel à Bali est généralement structuré autour d’une rue principale, piétonne le plus souvent, au bout de laquelle se trouve le temple du village (celui de Panglipuran date du 13ème siècle). De part et d’autres de la rue, de jolies fleurs habillent les murets protégeant des maisons au style homogène aux toits de bambous auxquelles on accède par un petit escalier. Devant chaque habitation, une pancarte indique qui habite ici : les parents, les enfants, mariés ou non ainsi que les petits-enfants et plus, s’il y a lieu. Chaque habitation est comme un petit village où les générations de la famille cohabitent.

Après la porte d’entrée, nous trouverons le temple familial puis un petit commerce si la famille a sa propre spécialité, la chambre-cuisine des grands-parents (ce sont eux qui se lèvent le plus tôt et font chauffer la nourriture aux aurores), une pièce ouverte où tous se réunissent puis les maisons, et suivent l’étable pour les animaux (cochons, poulets, canards…). A chaque fils nouvellement marié, on construit une nouvelle maison où il y amènera sa nouvelle épouse et y élèvera ses enfants. Il n’y a pas de limite, et ce n’est que lorsqu’il n’y a vraiment plus de place dans ce mini-village hautement extensible que les fils restants construiront une nouvelle maison, non loin de là de préférence. Chaque groupe de maisons est communicant, c’est-à-dire que l’on peut accéder d’une maison à l’autre sans emprunter la rue principale. Cela nécessite une bonne entente entre chaque villageois et des sanctions peuvent être appliquées par le banjar si quiconque ferme sa maison ou nuit aux bonnes relations entre les hommes.

Symboliquement, la maison balinais est un organisme vivant toujours orientée vers le Mont Agung, le temple symbolise la tête, deux petits temples de part et d’autres de la porte (on y pose simplement des offrandes) symbolisent les yeux. Le lieu de réunion de la famille symbolise le corps, la chambre nuptiale constitue les bras de cet être vivant et la cuisine représente les pieds de la maison (au sud selon les règles du Feng-shui).

Spécialités du village de Panglipuran

A l’entrée du village, vous avez quelques chambres d’hôtes assez « chic » pour les touristes et un petit restaurant dans lequel déguster des spécialités balinaises (sayur urab, papillotes de poulet à la citronnelle, cristophine, salade de lentilles…) à bon prix. Mais les vraies spécialités locales sont les Loh-Loh Cem-Cem et les Klepon.

Le Cem-Cem est une boisson médicinale de couleur vertes aux vertus laxatives (en grands buveurs d’arak, les balinais peuvent faire face à quelques soucis de constipation). Je n’ai pas goûté mais si vous en avez l’occasion, partagez vos impressions en commentaires de l’article 🙂

La seconde spécialité de Panglipuran, ce sont les Klepon, une confiserie à base de riz gluant et de patate douce violette (ailleurs, vous trouverez la même chose mais verte car préparée avec des feuilles de pandanus). Au milieu de ce bonbon prune collant, avant la cuisson, on met un morceau de sucre de palme qui fondera à la cuisson. Mon conseil : enfilez-vous tout le bonbon dans la bouche d’un coup, sinon vous en mettrez partout 🙂

Village traditionnel de Panglipuran - Nyoman Kardi - Balisolo 20151205 (41)

Infos pratiques pour visiter le village de Panglipuran

L’entrée du village coûte 30000IDR (2€ environ). Quand il y a du monde en haute saison par exemple, un numéro est attribué à chaque touriste et chaque villageois pour que chacun apporte sa contribution à l’activité touristique du lieu. Vous ne verrez donc jamais deux fois la même chose.

Bref, une belle visite très instructive à faire seul(e), en couple ou en famille et avec un guide de préférence pour bien comprendre les subtilités de ces habitations. Un grand merci à toi Nyoman pour cette jolie visites (et toutes les autres) !

Village traditionnel de Panglipuran - Nyoman Kardi - Balisolo 20151205 (2)

Jenni

Jenni

Tombée en amour pour Bali, j'ai créé Balisolo en 2010 pour y faire le récit de mes aventures et trouvailles, expériences et rencontres balinaises. Découvertes indonésiennes, conseils pratiques pour voyageurs, suggestions d'itinéraires pour courts et longs séjours à Bali, je partage avec mes lecteurs le meilleur de l'île des Dieux et de l'Indonésie depuis 2010. Merci d'être arrivé(e) jusqu'à moi, bienvenue sur Balisolo et belle visite à vous !

Vous aimerez peut être aussi...

2 Réponses

  1. Muriel dit :

    bonjour,
    je viens a Bali avec une amie du 13 janvier 2016 au 14 février 2016
    il y a t’il des fêtes a cette période de l’année
    que ne faut il pas rater
    merci

  2. Très belles photos des toits en bambou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *