Itinéraire Bali 2 mois

Voyager seule à Bali à Bali, ça peut faire un peu peur au départ. Pour mon premier voyager seule de toute ma vie, très très loin de chez moi à Paris, j’ai choisi l’Indonésie. Ça s’est fait suite à une coup de coeur intervenu 2 mois auparavant alors que j’accompagnais une amie qui avait toujours rêvé d’aller à Bali (et dont j’ignorais même à quel continent cette île appartenait).

Pour ces 2 mois seule à Bali, voici l’itinéraire que j’ai emprunté. Itinéraire pas très original, certes, mais j’ai préféré m’installer plus longuement à certains endroits plutôt que butiner sur l’île sans vraiment m’immerger dans la culture locale. C’est un choix 🙂

Kuta et Semyniak : 1 semaine

Kuta, c’est l’endroit où il se passe quelque chose, où l’on trouve de tout et surtout où l’on peut facilement rencontrer d’autres voyageurs, je m’y suis donc posée une semaine pour me reposer et prendre le temps d’observer la vie de la ville « folle ». J’ai beaucoup marché entre Legian et Semyniak, rencontré Socrate de la célèbre et inimitable Gazette de Bali, testé différents restos locaux (et même un resto balino-brasilien !) et regardé tous les couchers de soleil sur la plage de Kuta (j’adore, c’est plein de monde mais surtout plein d’indonésiens).

Direction Amed : 10 jours

C’était le coup de coeur de mon premier voyage, j’y suis retournée parce que je l’avais promis et parce que c’est l’endroit de Bali qui m’a le plus touchée. Et ce retour n’a fait que confirmé ma première impression. J’ai logé au Bucu (100 000 IDR la nuit) dans la famille principale du village (75% des habitants sont de la même famille !). Les enfants qui jouent dans la cour toute la journée, les parties de domino quand il pleut averse, faire des pains perdus à ma famille de coeur (improbable), les pauses clopes sur le bord de la route, jouer au billard à Culik, assister aux seances de tatouages de Sableng et Onggok, me baigner pour Kajeng Kliwon, se perdre en scooter dans la jungle sur des chemins improbables…. et puis, bien sûr, les soirées au Pacha, les cérémonies de guérison ou bien de célébration de naissance, j’ai adoré. J’ai aussi fait faire un backgammon sur mesure chez le menuiser, le sculpteur et fini par le customiser à Amlapura !

Parmi les trucs à voir à ou près d’Amed, on a le Shell Museum à Amed (une boutique café cachée tenue par un allemand un peu déjanté), le Holy Springs temple (prendre le scooter, traverser les rizières à pieds, monter un peu dans la montagne tout en suivant 3 bouts de chous qui ne décrochent pas un mot mais qui connaissent le chemin sur le bout de doigts), le palais de Tirta Gangga, le snorkeling à Jemeluk…

Les Gili islands et Lombok : 12 jours

En speed boat depuis Amed, j’ai filé sur Gili Trawangan rejoindre mes amis musiciens et kiffer la vibe sur l’île sans moteur. C’était la fin de l’année et j’ai vu tous les touristes indonésiens et étrangers débarquer le 31 pour être de la partie d’une des soirées les plus réputées d’Indonésie : celle du Sama-Sama (j’y logeais aussi, c’était donc parfait) ! Il ny’ pas à dire, les groupes qui y jouent sont vraiment talentueux (Joe Mellow Mood, Ray D’Sky notamment) et arrivent à faire danser toute l’assistance sans discontinuer !

Pendant ces quelques jours, j’ai fait le tour de l’île en vélo (mauvaise idée), bronzer bien sûr et manger au Art Market (la petite place à 50m du Sama-Sama qui se remplie de restos ambulants dès la nuit tombée).

Une après midi, j’ai été sur Gili Meno avec Iwanouz (écoutez sa musique, c’est tribal et moderne à la fois). Nous avions loué un kayak pour la traversée pour moins de 50 000 IDR (de mémoire) et profité de la plage déserte et de l’eau chaude et transparente, vraiment. Je vous le conseille vivement !

Un matin, mon ami Joe m’a proposé d’aller sur Lombok. C’est là que je suis tombée amoureuse de Lombok… La côte de Bangsal à Senggigi est splendide (arrêtez-vous pour manger des brochettes sur la plage), le marché d’Ampenam hyper folklo (le plus local que j’ai vu) et puis la capitale Mataram, pas extraordinaire mais c’est la vraie vie ! Après avoir vu ses amis escaladeurs à l’Université, nous sommes rentrés en scooter toujours et avons préparé les poissons du marché pour un dîner collectif avec l’équipe du Sama-Sama. Journée bien remplie et inoubliable.

Apres Trawangan, j’ai décidé de poser mes valises deux jours à Gili Air, la belle Gili Air…

Sanur et Kuta : 1 semaine

Retour en speed boat (Gili > Amed) et voiture (Amed > Sanur) au sud, rejoindre un ami qui y passait 2 jours. En me baladant à Kuta, j’ai vu une affiche du Hard Rock Café Bali qui annonçait la venue du groupe Arrested Development, j’étais comme une folle, j’ai donc allongé mon séjour pour assister à ce concert mythique et je ne le regrette pas une seule seconde !

Ubud : 3 jours

J’ai ensuite filé à Ubud parce qu’Ubud, vous savez…. c’est comme si on était obligé d’y aller. Elle fait tellement parler d’elle ! J’ai posé mes valises au Wahyu et visité les environs entre deux pauses chez Thierry du Rendez-vous Doux.

A Ubud, je vous recommande la Monkey Forest, le Musée Blanco (un ami de Salvador Dali, aussi fantasque), le marché évidemment (très tôt le matin ou bien en fin de journée car les prix sont divisés par 2, au moins) ou encore le resto de Babi Guling Ibu Oka dont la devise est « Eat, pay, leave »

Ubud ne vaut pas la peine sans un guide. J’ai donc fait appel aux services d’Agus pour me faire visiter les environs. Nous avons été à Bangli assister à une crémation collective et visiter le temple Kehen, à Gianyar visiter un atelier de tissage Setia Cap Cili Batik et fini a Mas voir les sculpteurs sur bois qui font un travail de précision extraordinaire.

Amed à nouveau : 2 semaines

La fin de mon Balisolo approchant, j’ai décidé de retourner a Amed emmagasiner un maximum d’ondes positives. Pendant ces deux dernières semaines, j’ai eu l’immense honneur de choisir le prénom du fils d’un ami, Nengah Galang Prayoga. Et puis, comme Amed est une communauté religieuse, j’ai assisté à des tas de cérémonies et même un mariage inter-religieux ! Certains jours, j’allais à Amlapura, le chef lieu de Karangasem pour faire imprimer des photos, faire des emplettes aux Hardy’s (l’équivalent d’un grand Casino). Et puis les jours de flemme, j’allais me baigner dans la piscine du Café Garam, en face du Pacha moyennant une consommation 25 000 IDR.

Une journée, Sableng et moi avons pris la voiture tôt le matin et explorer la côte nord-est d’Amed à Banjar en s’arrêtant là où nous guidait notre inspiration. Notre itinéraire : Tulamben et le fameux Liberty, l’impressionnante cascade de Les, la piscine naturelle de Yeh Sanih, la ville de Singaraja (peu fréquentée des touristes mais qui gagne à être connue) et fini dans les sources chaudes d’Air Panas à Banjar pour un pur moment de délectation.


Agrandir le plan

Le tableau des distances à Bali

Vous êtes nombreux à me demander les temps de parcours en voiture entre les principales villes de Bali, aussi j’ai réalisé pour vous un tableau indicatif qui vous aidera à construire votre itinéraire et organiser vos déplacements lors de votre prochain séjour à Bali. C’est juste ici : Itinéraire : évaluer les temps de trajets à Bali  et si vous souhaitez l’imprimer directement, je vous recommande le format A3 🙂

Tableau des temps de trajets et distances à Bali

 

1 réponse

  1. olive 67 dit :

    Génial 🙂 , au début j’ai eu un doute, j’ai cru que c’était moi qui avais écrit, je suis également parti deux mois à Bali, sans savoir vraiment où et pourquoi j’y allais. Que du bonheur!!!!!. Bravo pour ces infos, ça amplifie mon désir d’y retourner 😉 .