Quelques jours à Ubud pour sa diversite culturelle

A ce stade du voyage (4 semaines), je suis vraiment épuisée. Levée tôt et couchée tard pour en rater le moins possible, je me suis imposée un rythme que mon corps me reproche aujourd’hui. Cernes noires, mauvaise humeur, agacement rapide et sensation de lourdeur dans les jambes qui ne facilitent en rien mes rencontres et déplacements (la vieillesse !).

En attendant le concert d’Arrested Development à Kuta, j’ai quand même fait le déplacement jusqu’à Ubud pour Balisolo car on ne peut aller à Bali sans faire un crochet dans sa capitale culturelle, d’ailleurs élue plus belle ville d’Indonésie l’an dernier.

Pas trop enthousiaste au départ (« Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire à Ubud ?! »), je dois reconnaître que, même s’il n’y a pas la mer, c’est la ville la plus riche de Bali pour qui veut en apprendre sur sa peinture, ses danses, ses temples, ses boiseries, ses tissus ou bien sa cuisine. De plus, je crois que c’est l’endroit où vous trouverez le plus d’internationaux installés depuis plusieurs années sur l’île (dont une communauté française assez importante), bons raccourcis de Savoir si vous les rencontrez.

Pour 50000 Rp, le shuttle vous mènera à Ubud depuis Kuta en une heure (en tenant compte du trafic). Plusieurs horaires sont disponibles : 6h, 9h, 11h et 13h. Si vous souhaitez vous y rendre directement depuis votre descente d’avion, il vous en coûtera environ 200000 Rp en taxi (tarif de nuit donné par un français rencontré sur place).

Pour les logements, il y en a une ribambelle de 90000 Rp à… sans plafond ! Dans le centre d’Ubud (à partir de la Monkey Forest Road jusqu’à la Jalan Raya Ubud) ou dans les villages environnants (Campuhan, Penestanan, Pengosekan…), vous serez de toute façon près d’un ou plusieurs superbes endroits à visiter, à pied ou en scooter, seul(e) ou accompagné(e). Je conseille le Ubud Terace (environ 250000 Rp la nuit, photo ci-dessus) ou bien le White house Bali à moins de 300000IDR la nuit, voir aussi le Happy Mango Tree pour les mini-budgets mais déconseille le Wahyu Bungalows

 

Lors de mon voyage à Bali en 2011, j’ai visité plus que toutes mes escapades réunies en un mois de Balisolo. Le roadtrip classique (fait la première fois avec l’adorable chauffeur Nyoman) impose de partir d’Ubud pour rejoindre le Mont Batur en s’arrêtant notamment à la cave des éléphants de Goa Gajah, à la plantation de café de Temen et aux temples de Tampaksiring (source de Tirta Empul, temple de Gunun Kawi) sans oublier les rizières qui, bien que très fréquentées, sont d’une beauté exceptionnelle. Je pense aux rizières de Tegallalang.Tegallalang Rice Terrace by Edmund Lowe

Ces trois derniers jours, j’ai continué mon tour en marchant aux alentours d’Ubud pour notamment découvrir le musée du peintre Antonio Blanco et ai recruté un guide (Agus) pour visiter une fabrique de tissus batik, assister à une crémation, voir Penjeng ou encore les 4 petits temples de Kehen.

Le temple de Kehen à Bangli

Pour conclure (j’aurais certainement dû commencer par là), vous trouverez quelques infos sur Ubud sur Wikipedia ainsi qu’un bel article du Courrier international du 14/05/2010 “Ubud, pôle spirituelle international”.

Jenni

Jenni

Tombée en amour pour Bali, j'ai créé Balisolo en 2010 pour y faire le récit de mes aventures et trouvailles, expériences et rencontres balinaises. Découvertes indonésiennes, conseils pratiques pour voyageurs, suggestions d'itinéraires pour courts et longs séjours à Bali, je partage avec mes lecteurs le meilleur de l'île des Dieux et de l'Indonésie depuis 2010. Merci d'être arrivé(e) jusqu'à moi, bienvenue sur Balisolo et belle visite à vous !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *