Go back home to Amed city

Les vagues ce jour là étaient immenses (jusqu’à 5 metres !), j’en ai eu le mal de mer (et accessoirement n’ai pas pu monter sur le toit du bateau). Un moteur en panne, nous avons mis plus d’une heure pour rentrer (45 minutes d’habitude).

Je retrouve le capitaine et Apel, très contente. On se pose au Pacha et déjeunons (affamée je suis) pendant que Dewi et Made joue aux adultes.

Je croise Kari qui n’a trouvé de meilleure idée que de se teindre les cheveux en orange (on appelle ça « blond vénitien » ?).

Je reprendrais la route vers 14h pour rejoindre Sanur (en deux heures et demi) avec le grand frère de Wayan.

Il n’y a rien à faire à Sanur si ce n’est marcher sur la balade en bord de mer, se faire masser (des bons prix) ou manger (très bien d’ailleurs). Ses rues sont tranquilles et cachent de grands hôtels luxueux. Elle est la station balnéaire appréciée des familles, loin des excès de Kuta. Je n’en ferai pas de post car franchement, on s’y ennuie, c’est mortel.

Jenni

Jenni

Tombée en amour pour Bali, j'ai créé Balisolo en 2010 pour y faire le récit de mes aventures et trouvailles, expériences et rencontres balinaises. Découvertes indonésiennes, conseils pratiques pour voyageurs, suggestions d'itinéraires pour courts et longs séjours à Bali, je partage avec mes lecteurs le meilleur de l'île des Dieux et de l'Indonésie depuis 2010. Merci d'être arrivé(e) jusqu'à moi, bienvenue sur Balisolo et belle visite à vous !

Vous aimerez peut être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *